« On va être interrompus…. »

Bonjour, je cherche du travail. Et j’ai vu deux trois annonces qui me conviennent en vitrine.

Dans quel domaine je cherche ? Alors c’est très simple ! J’ai une formation de technicien physico-chimiste, j’ai managé des ingénieurs, j’ai fait de l’informatique mais pas de développement, de la hotline, de la conception et gestion de bases de données, je fais des piges de temps à autres, un peu de formation, dans la chaîne du livre aussi, le commerce….

Bien sûr madame, je me doute bien que vous n’ayez pas de poste qui couvre toute mon expérience. D’ailleurs je ne suis pas certain que ça existe vu l’étendu de mes compétences. Non, ce n’est pas drôle. Pardon. Peu importe, je veux un travail, c’est tout. Non pas forcément à responsabilité. Ni chercheur non. La nuit le jour ou le week-end ce n’est pas grave. Ne faites pas cette moue s’il vous plaît.

Vendre par téléphone ? Un peu plus du Smic ? Mouais on peut essayer. Du lundi au samedi 35h entre 8h et 21h avec plages très variables d’une semaine sur l’autre ? Oui oui ça me va. J’ai une grande capacité d’adaptation. Et puis tout me va puisque c’est payé.
Pardon ce n’est pas drôle.

Si je suis capable d’appeler des personnes ? Ben euh oui je pense. Un entretien ? Là ? Tout de suite maintenant ? Ok, job à la clé alors ok. C’est mon jour de veine. Oui oui j’attends, vous pouvez répondre.

Principe de l’entretien : « vous allez faire comme si vous vouliez me vendre un produit, n’importe quoi, par téléphone, je suis une particulière. Excusez-moi nous sommes souvent interrompus mais je dois trouver un manut’ pour les foires dès demain matin alors vous comprenez excusez-moi j’ai des pistes ils me rappellent ». Pas de souci.

Bon, je me lance.

J’improvise, entre les coups de fil, un produit qui pourrait lui plaire à elle et que je peux décrire, car je n’oublie pas que je me vends moi à elle et pour de vrai, et non un produit fictif à une cliente fictive. J’invente donc en la décrivant une sorte d’abonnement à 9€90 par mois à un site web avec un login et un mot de passe. Il permet d’accéder à une plateforme de gestion des dépenses courantes et exceptionnelles du foyer. On rentre toutes les dépenses et on les range : loisirs, enfants, écoles, voyages, nourriture, etc. On inscrit les prélèvements mensuels ou périodiques, tout se fait tout seul. On obtient plein de stats et on peut gérer son foyer comme une petite entreprise (je me vends bien moi-même comme un produit…). On peut même synchroniser avec son propre compte bancaire pour vérification. Oui madame. Ou l’automatiser périodiquement. Programmer des alertes sur les pourcentages de budgets dépensés, et plein d’autres choses que le guide en ligne vous expliquera très clairement.

Je lui explique que ma boîte fictive a des accords avec des banques et des options pas chères permettent d’obtenir des conseils, ou obtenir des prêts hyper adaptés à la situation personnelle. Pour tester ? Oui le premier mois est gratuit et il y a même des options de formation à domicile payantes même sans engagement d’achat, dingue non ? Sinon sur l’aide en ligne il y a des vidéos explicatives. Si vous savez allumer votre ordinateur, le plus dur est fait. D’accord ce n’est toujours pas marrant.

Oui madame, tout ça peut paraître intrusif mais ça le sera toujours moins que la venue d’un huissier. Ben voilà, je savais que je pouvais faire rire.

Je vous laisse trouver votre manutentionnaire d’accord, on fait le bilan après.

Comment ça, ça ne va pas ? Je suis trop technique et pointu ? Bon. Ah si je vous jure que j’ai inventé le truc à l’instant. Trop détaillé ? Donc on se moque du produit, de ses options. Le seul but était de vendre. Ok, je note c’est bon. Je commence quand ? Oui, oui, je comprends le mot vendre. Puisque c’est ce que je fais de ma personne là. Enfin j’essaye. Non ce n’est pas drôle. Oui allez-y décrochez….
Vous allez bien le trouver ne vous inquiétez pas. Oui oui je comprends que ça vous mine. Oui vos responsables je me mets à votre place, je compatis. Alors sinon pour le poste là ? Non ? Oui mais j’ai compris ce qui n’allait pas, donc c’est bon. Mon profil ne convient pas ? Mais…. oui oui. D’accord. Concevoir, inventer, imaginer je sais faire. Merci c’est gentil. Appeler des gens pour leur proposer des trucs non. En même temps ça s’apprend et j’apprends vite. Ils n’ont pas que ça à faire. Ben oui je comprends.

Vous m’appellerez quand vous aurez quelque chose qui me convient. J’espère que vous êtes formée pour. Vraiment pas drôle en effet. Donc j’attends de vos nouvelles. Mais… oui je sais vous devez trouver quelqu’un et vous n’avez pas le temps…..
Si je peux me permettre, puisque le poste téléphonique ne me convient pas ou réciproquement, trois semaines manutentionnaire, ça me ferait un smic pour le mois, je peux. Bonne idée non ?

C’est pas mon profil ? Ça oui je sais mais porter de trucs, tout ça, je sais faire. D’autres aussi oui. Et ils ne savent faire que ça. Je sais, mais… vous ne trouvez pas et je suis là. Ca tombe bien non ? Et puis je l’ai pas mis sur mon cv mais j’ai aidé à des tas de déménagements ! J’ai même rangé mon garage la semaine dernière, et vous auriez vu l’état… Et puis regardez mes muscles ! Pas mal hein ? Et ceux du dos, regardez !

Pardon. Je suis désolé. Ça re-sonne madame. Vous savez oui.

A y est vous l’avez ? Alors ça c’est chouette ! Oui vous avez eu chaud. Je suis content pour vous. Vos chefs vont être fiers de vous. Mais donc du coup pour moi… Je ne convenais pas de toute façon. Bon ben j’ai plus qu’à vous dire au revoir c’est ça ? Au revoir madame. J’attends de vos nouvelles ? On va dire que oui.

Je referme la porte, traverse la route et m’assois contre l’arbre, à côté de mon vélo.

Je suis donc bon pour concevoir, imaginer. Créer aussi. Mais je ne sais pas vendre. Même pas moi.

Ni même porter. Même plus moi, là.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /nfs/c03/h01/mnt/52676/domains/erwanlecorre.com/html/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Les commentaires sont fermés.