soleil d’hiver

Quelque moineau dans l’auge s’ébroue d’eau gelée
Tel un bain amusé d’enfants émerveillés
Le soleil au zénith

Le vent s’engouffre alors dans un sombre bocage
serpente sur un tronc et longe les branchages
Éole en fuite

La nuit est pourtant longue en ce début d’année
La butineuse goûte aux fleurs des orangers
La chaleur envahit

Il ferme les volets, jouit de l’ombre apaisante
les passereaux s’enfuient d’une nuée ardente
Plus un bruit.

Il ose un œil à peine au delà du rideau
La rétine brûlée d’un irradiant faisceau
Boule de feu

Il aura vécu fier au milieu de son pré
il aura tant aimé sa douce dulcinée
Poussières d’eux

janvier 5, 2019